KIBRIT (كبريت) est un programme collaboratif de recherche et production, dédié aux pratiques artistiques et curatoriales contemporaines engagées dans des réflexions sur les processus de ré-activation de la mémoire collective et du patrimoine culturel (architecture, patrimoine naturel, archives sonores, photographies, cinéma, éducation, etc).

Il peut prendre la forme de recherches partagées, cartographies, interventions artistiques, résidences, expositions, conférences, projections, publications et plateforme web. Chacun des projets développés au sein de KIBRIT engage l’ensemble de ses membres, ainsi que leurs communautés, dans une dynamique participative.

KIBRIT est un programme conçu par Le 18 (Marrakech), Rhizome (Alger), l’Atelier de l’Observatoire (Casablanca), Jiser et CeRCCa (Barcelone), Maison de l’Image (Tunis) et la Municipalité de Ramallah.

contact

LES PARTENAIRES

CeRCCa (Center for Research and Creativity Casamarles) est une organisation née en 2009 et basée dans un petit village près de Barcelone (Catalonia / Espagne).

L’organisation adopte une double stratégie. D’une part, elle offre à des artistes internationaux et à des chercheurs un espace de travail et de vie pendant deux mois. Depuis 2009, plus de 100 artistes ont participé à ce programme et ils ont développé des projets en collaboration avec la communauté locale sur des sujets tels que l’histoire, l’écologie, l’espace public et la mémoire.

D’autre part, CeRCCa développe des projets curatoriaux et de recherche internationaux focalisés en particulier sur le dialogue interculturel dans la région méditerranéenne.

Ces projets ont été financés par OSIC, ALF et South Med CV. CeRCCa a été aussi sélectionné à participer à des programmes tels qu’EYE, Dawrak et Tandem Shaml.

CERCCA PROJET

JISER Reflexions Mediterrànies est une association à but non lucratif créée en 2005 par un groupe de jeunes espagnols et tunisiens, qui partagent des idéaux et des valeurs communs et qui prétendent contribuer à la transformation de leurs réalités sociales, à travers de l'art et la recherche. L'association vise à promouvoir la mobilité, le dialogue et la production culturelle et sa diffusion dans la Méditerranée.

Dans le domaine artistique, JISER a été commise à des projets qui apportent deux univers culturels tels que les villes de Barcelone et Tunis. Dans ce contexte, les initiatives sont encadrées comme "Perceptions de la Ville" (2006), qui a réuni six artistes espagnols et six tunisiens à Barcelone, et a présenté une exposition itinérante dans les villes de Barcelone, Saragosse et Tunis. Le projet des Résidences de Création TNS>BCN 2010-2014, qui proposait d'établir la création à long terme d'un réseau qui relie les jeunes artistes visuels, des associations et des centres d'art installés dans plusieurs villes méditerranéennes. Ce processus a impliqué la sélection d'une proposition créative annuelle pour trois mois développés à Barcelone et à Tunis. Les artistes Miquel Wert (2010), Mohamed Ben Soltane (2011), Rania Werda (2012) et Marta Ferraté (2013) ont été sélectionnés jusqu'à présent. Les œuvres ont été exposées au Centre Cívic Ateneu Fort Pienc et au BAC Art Center de Tunis. Depuis 2016, nous avons cru très pertinent d’inclure la ville d’Alger dans ces échanges, grâce à l’expérience cumulée en quatre ans de travail sur le terrain.

JISER PROJET

L’Atelier de l’Observatoire (Casablanca) est un espace d’art et de recherche qui développe des projets participatifs et socialement engagés, en rapprochant artistes, chercheurs et habitants. Pour cela, l’Atelier de l’Observatoire expériment des approches alternatives à travers des programmes qui peuvent prendre la forme de rencontres, enquêtes, ateliers, programmations, expositions, formations, restaurations de films, production d’œuvres et publications:

  • La Serre est un espace éphémère et partagé qui s’installe dans les espaces publics, les quartiers périphériques et en milieu rural pour favoriser l’émergence de nouvelles idées, à l'abri des contraintes et visions dominantes.
  • Le Musée Collectif est un Musée citoyen de musée de la mémoire collective des villes pour lequel sont menés avec des groupes d’activistes, des actions régulières de récupération en mettant en places des dispositifs innovants.
  • Madrassa est un programme régional de recherche, rencontres et formations aux pratiques curatoriales contemporaine.
  • La Ruche est un programme de production et accompagnement d’artistes émergents.
  • Les invisibles est un programme de recherche dédié aux marges de l’histoire du cinéma marocain.
  • L’Aquarium est une réflexion collective pour de possibles ré-activation de lieux publics, éducatifs et patrimoniaux casablancais.

L'atelier de l'Observatoire propose un espace de recherche et création en milieu rural, à Laasilat, Bouskoura (32km de Casablanca). Il est doté d'un atelier de travail et production d’oeuvres tous formats, ainsi que d’une résidence et d'une serre.

L'ATELIER DE L'OBSERVATOIRE PROJET

Crée en 2013, LE 18 est un lieu culturel pluridisciplinaire basé à Marrakech, qui soutient des échanges artistiques et culturels en offrant un espace de recherche, création et expression. LE 18 a comme objectifs de soutenir la scène artistique locale et promouvoir des échanges avec celle internationale. L’espace est engagé dans la réflexion sur le rôle que l’art contemporaine peut jouer dans la région, à travers la mise en place de programmes de résidence, recherche, exposition et rencontres.
Basé dans la médina, LE 18 offre aux artistes une proximité à la vie traditionnelle de celle-ci, tout en interrogeant ses transformations sociales, culturelles et économiques. L’espace a évolue au fil des années de manière organique et en dialogue avec la scène culturelle de la ville, à travers la mise en place de partenariats sur la longue durée avec institutions culturelles, artistiques et éducatives telles que l’ESAV, Dar El Mam’un, Dar Bellarj, MPP+.

Le lieu accueille en résidences des artistes et des chercheurs et développe, au long de l’année une programmation de rencontres, débats, projections, séances d’écoute, qui vise à interroger, débattre et montrer la création sous ses différentes formes (littérature, arts visuels et sonores, cinéma, performance..). LE 18 conçoit ainsi des programmes thématiques tels que:

  • KawKaw, un programme artistique de recherche focalisé sur la région du Maghreb;
  • DABAPHOTO, un programme focalisé spécialement sur la pratique photographique contemporaine, abordée à travers des expositions, ateliers et rencontres.
LE 18 PROJET

La Maison de l’image est un lieu indépendant dédié à l’image, sous toutes ses formes : photographie, vidéo, cinéma, nouveaux médias. Elle est à la fois un lieu de rencontre, un espace de formation, une plateforme pour des échanges culturels et un espace de coworking et de résidence pour les artistes.
La Maison de l’image est l’aboutissement d’une aventure de trois ans pendant lesquels nous avons travaillé à en faire un espace ouvert capable d’attirer des artistes de renom, de former de nouvelles générations de professionnels de l’image (photographe, graphiste, designer, iconographes, etc.) et de constituer une vitrine pour la création tunisienne en Méditerranée. En soutenant la Maison de l’image, vous serez engagé dans l’aventure d’un lieu indépendant dédié à la photographie, le cinéma, la vidéo et les nouveaux media, le soutenir dans toutes ses missions (rencontre, réflexion, échange), participer à promouvoir le travail d’artistes de talent et l’aider à mettre en place une programmation exigeante.
Située à Tunis, ville-carrefour ouverte sur la Méditerranée, la Maison de l’Image se donne pour mission de sensibiliser le public le plus vaste aux métiers de l’image, de donner des outils aux jeunes artistes, de former des professionnels, tout en créant une dynamique culturelle de niveau international bénéficiant tout à la fois à la ville et à la région.

Principales activites et missions

  • Diffusion, production et location d’expositions
  • Organisation de projections, rencontres et conférences
  • Accueil d’artistes en résidence
  • Accompagnement de projets artistiques
  • Formation et éducation à l’image
  • Intervention en milieu scolaire et quartiers sensibles
  • Animation d’ateliers et de workshops
  • Édition de livres
MAISON DE L'IMAGE PROJET

Établie en 1908, la Municipalité de Ramallah a eu 24 présidents, y inclue la première maire femme en Palestine, élue en 2005. Les dernières élections ont été en 2012. Les prochaines auront lieu en mai 2017.

La vision de la ville est d’être pionnière dans la provision de services participatifs et efficaces à travers une administration compétente, inclusive et transparente de ses ressources. Elle adopte un modèle qui voit la municipalité comme structure qui soutient tous ses bénéficiers, sur la base d’un principe de mutualité et de provision de services cohérente.

RAMALLAH MUNICIPALITY PROJET

Rhizome se propose comme citoyen social, en offrant différents services tels que le conseil, le planning et l’organisation d’évènements dans les secteurs artistiques et culturels. A travers différents typologies d’action, tels que la recherche, la réflexion stratégique, l’évaluation ou la fourniture de services directs, Rhizome a comme objectif de maximiser et optimiser les ressources culturelles disponibles.
Le terme rhizome renvoie à la pensée de Gilles Deleuze et Félix Guattari, qui propose une perspective horizontale, omnidirectionnelle et continue en liaison avec des principes d’hétérogénéité et multiplicité dans des systèmes non-hiérarchiques.

PROJET

Financé par

Cofinancé par:
Funded by:
SouthMed CV's partners:
This projects is co-funded by the European Union within the framework of the regional programme Med Culture.
Co-funded by:

home
presentation
projets
research (soon)
contact

Les partenaires

LE 18
ATELIER DE L’OBSERVATOIRE
MAISON DE L’IMAGE
CERCCA
JISER
RHIZOME
RAMALLAH MUNICIPALITY