QANAT

SUR LA POLITIQUE ET LA POÉTIQUE DE L'EAU
Éléments dans l’oubli

Fondée en 1071, Marrakech s'est distinguée par son génie urbain et ses cultures de l'eau. “Rose parmi les palmiers” et cité-jardin par excellence, classée par l'Unesco en tant que patrimoine universel de l'humanité, son patrimoine est néanmoins devenu l'objet d'intenses spéculations immobilières. Dénonçant ce “gâchis urbanistique”, Mohammed El Faïz rappelle que l'avenir de Marrakech dépendra de la manière dont elle réussira à intégrer ses héritages dans une stratégie de développement durable. Il attire aussi l'attention sur son arrière-pays agricole, le Haouz, et sur la chaîne montagneuse qui domine le Haut-Atlas. Ici, toute une civilisation de l'eau se trouve menacée par la greffe irréfléchie des modèles Californiens ou de la Provence.*
La création du musée des civilisations de l’eau à Marrakech est un signe quant à l’urgence de soulever des questions essentielles sur le lègue historique des techniques et technologies des systèmes traditionnelles d’exploitation de l’eau. Ce constat nous confronte à notre responsabilité en tant qu’individus, citoyens, consommateurs face à notre utilisation de cette denrée tarissable et notre (mé)connaissance des enjeux socio-culturels, économiques, politiques de l’eau.

Courtesy of Platform Zerka
Réactiver la mémoire de l’eau : entre réflexion socio-historique, formalisation artistique, démarche muséologique et expérimentation spatio-sensorielle

La complicité et la dépendance géo-historique qui lie la ville de Marrakech à l’eau a été le point de départ pour la conception de Qanat, projet curatoriale et de recherche pluridisciplinaire initié par Le 18 dans le cadre du programme collaboratif KIBRIT. Intégrant un cycle de rencontres avec des performances, une exposition, des recherches sur le terrain et des balades et cartographies participatives, Qanat interroge les espaces de l’eau, ses parcours et ses traces (in)visibles, explorant ses incarnations spatiales, sonores, olfactives et visuelles.
Positionné entre les puits profonds des mémoires urbaines, des histoires rurales, des traditions ancestrales, des pratiques contemporaines et des politiques de la modernité, Qanat achemine multiples savoirs et visions autours des politiques et des poétiques de la mémoire de l’eau. Avec l’affluence de regards croisés, le programme est d’une part un parcours thématique qui interroge, dans le temps présent et passé, présence, absence et distribution de l’eau et ses impacts socials, urbanistiques, culturels et politiques. D’autre part, il est un réseau méthodologique qui alterne approches artistiques, recherches socio-scientifiques et initiatives participatives afin de réactiver la mémoire du patrimoine collectif de la civilisation de l’eau dans la région de Marrakech et de contribuer à une compréhension de l’eau comme bien commun essentiel.

* Marrakech Patrimoine en Péril. Mohamed El Faiz. Actes Sud. 2002

programme

25 Mai . 19h00
Aghbalou - La Source de l’Eau — Projection et débat avec Mhamed Mahdane

Aghbalou - The Source of Water est un documentaire qui explore l’équilibre fragile entre ressources naturelles, transformations économiques, technologiques et modes de vie dans nos sociétés contemporaines à partir de l’histoire locale de luttes autour de l'accès à l’eau dans la vallée de Toghda, dans le sud du Maroc. A partir de la projection de ce film, le public est invité à réfléchir avec le professeur Mhamed Mahdane sur les transformations socio-climatiques, ses enjeux politique-économique et les conflits que les politiques de l’eau sous-tendent au Maroc et à l’internationale.

26 Mai . 19h00
Sud liquide / Sud fluide : eau, villes, genres et espace public — Rencontre avec Salima Naji, David Goeury et M’barek Bouhchichi, modéré par Mhamed Mahdane

À partir des recherches et expériences développées dans le cadre de la plateforme multidisciplinaire Zerka, cette rencontre parcourt l’histoire de la source d’eau Ain Aqdin (Tiznit), pour explorer les relations dynamiques et parfois conflictuelles entre récits historiques, configurations de l’espace urbain, et interactions entre communautés d’habitants, dans une tension entre féminisation et deféminisation de la source en tant qu’espace public.

22 Octobre . 19h00
Garden ecologies — Heidi Vogels en conversation avec Leire Vergara

Cette rencontre exploite le jardin en tant que lieu d'entrée pour réfléchir à différentes pratiques artistiques et curatoriales. Penser l’espace du jardin comme concept productif dérive de la pratique artistique de Heidi Vogels qui développe une recherche et un projet de film autours de jardins de Fez en voie de disparition. Pendant la rencontre, des morceaux du film ainsi que des extraits d’un plus récent travail sur l’oasis de Tighmert seront montrés. Aux projections, suivra une discussion avec la curatrice Leire Vergara qui vise à explorer différentes notions liées à leur pratique pour développer un vocabulaire de paroles et d’idées via l’espace physique et conceptuel du jardin.

10 Novembre . 19h00
A Piece of Water — Performance sonore d’Abdellah Hassak

Cette performance sonore interpelle l'auditeur, l'auditeur-spectateur, sur l’importance de l’harmonisation du rythme de la vie humaine à celui de la nature, par une immersion auditive inspirée par un morceau de glace. Par le biais d’un algorithme et d’un processing informatique, le son capté par des microphones de l'état de transformation de glace en liquide est transformé en une forme malléable qui interroge le public sur son expérience auditive, interactive et illimitée.

11 Novembre . 19h00
Les eaux de Marrakech, un casse-tête marocain pour les comprendre et les entendre — Conversation avec Thierry Ruf

Cette rencontre explore la politique économique de l’eau dans la ville de Marrakech et dans ses alentours. A partir des recherches menées par le professeur Thierry Ruf, elle vise à retracer ce que Mohamed Faiz appela un patrimoine en péril, la riche et peu visible histoire hydraulique de la région et les enjeux présents et futures pour la ville de Marrakech.

12 Novembre . 10h00 - 14h00
Mappin Qanat — Balade et cartographie participative avec Thierry Ruf

A day dedicated to the mapping of different traces of the hydraulic heritage of Marrakech, particularly its system of khettaras, both in the urban and rural landscapes. The pathway will be led by prof. Thierry Ruf. A discussion and a pic-nic will be organised at the end of the walk.

13 Novembre . 19h00
Croisements — Table ronde avec le chercheur Pau Cata et les artistes Amado Alfadni, Heidi Vogels et M’barek Bouhchichi (projet Beyond Qafila Thania), modérée par Francesca Masoero

Cette rencontre, co-organisée par LE 18, CeRCCa et Marsad Drâa, rentre dans le cadre du programme KIBRIT et vise à croiser recherches et expériences des projets QANAT et Beyond Qafila Thania, projet de recherche autour de l’espace du désert et résidencecaravane dans le sud du Maroc, développé dans le cadre de la plateforme HARAKAT.

18 Novembre . 19h00
Réactiver géographies sensorielles : de la cura de l'espace du jardin à l’ignition des mémoires olfactives — Rencontre avec Abderrazak Benchaâbane, modérée par Francesca Masoero et Laila Hida

A partir du parcours éclectique d’Abderrazak Benchaâbane, ethnobotaniste, photographe, jardinier, parfumeur et voyageur, cette rencontre explore d’une part les multiples modalités de réactivation de la mémoire spatiale d’une ville et de ses espaces publics et de loisirs, avec une attention particulière à l’acte de la cura de l’espace du jardin et à la traduction d’une mémoire olfactive dans une essence. De l’autre, la rencontre évoque l’histoire de Marrakech en tant que ville-jardin et ville-oasis, tout en soulignant les défis et les enjeux qui s’y profilent aujourd’hui.

25 Novembre . 19h00
Between Wells — Exposition Avec les artistes : Oli Bonzanigo, M’Barek Bouhchichi, Jérôme Giller, Abdellah Hassak, Shayma Nader, Heidi Vogels

Between Wells is a navigation between the visible and the invisible, between the space of the desert - a place of passages, caravans, nomads, exchanges and slave traders -, the one of the garden and of the city-garden - public and private places of rest, contemplation, amusement partly about to disappear - and between water springs, sources producing integration as well as segregation. The exhibition is a polyphonic and poetic translation of the power of water as a spatio-temporal metronome structuring cultures, cities and world views.

10 Décembre . 16h00
Eaux communes, la morphogenèse d’une ville — Rencontre avec Quentin Wilbaux

A partir des recherches initiées par Quentin Wilbaux il y a 15 ans, cette rencontre sera orientée sur les réseaux de distribution d'eau traditionnels dans la médina de Marrakech et la façon dont leur évolution a structuré la ville et peut permettre aujourd'hui d'en offrir une lecture "morphogénétique". La rencontre sera enrichie par une balade collective dans la médina.

16 Décembre . 9h00 - 12h30
Talwoued — Marche - Performance participative par Jérôme Giller

Cette marche-performance, développée à partir d’un échange de connaissances et expériences avec l’architecte Quentin Wilbaux traverse les oueds de Marrakech pour produire une archive à partir des traces de cet environnement, retraçant ses palimpsestes urbains et les marques de l’eau dans la ville.

les intervenants

Mhamed Mahdane

Mhamed Mahdane est chercheur à l’Université Ibn Zohr d’Agadir et expert en sociologie. Il a conduit des recherches collectives sur la gestion sociale de l’eau, principalement dans les oasis du Sud-est du Maroc et dans la plaine du Souss.

Salima Naji

Salima Naji est architecte et docteure en anthropologie sociale et spécialiste des patrimoines bâtis. L'intervention sur le bâti ancien l'intéresse particulièrement dans une dimension de valorisation inédite sur le patrimoine notamment des ksours, kasbahs et greniers collectifs.

salimanaji.org

David Goeury

David Goeury est chercheur en géographie. Il travaille, par ailleurs, sur l’adaptation des innovations à des contextes spécifiques à travers la réutilisation des eaux usées urbaines pour l’agriculture oasienne. Avec Salima Naji il a fondé Zerka, plateforme de recherche et expérimentation autour de l’eau et de l’urbanisation des oasis de la Méditerranée.

zerka.hypotheses.org

Leire Vergara

Leire Vergara est curatrice indépendante, chercheuse et membre de Bulegoa z/b. Elle a curaté plusieurs programmes publics et expositions tels que “Dispositifs of Touching: Curatorial Imagination in the Time of Expanded Borders” Trankat, Tétouan (2015). Elle écrit pour plusieurs revues, catalogues, et livres d’artistes.

bulegoa.org

Thierry Ruf

Thierry Ruf est agronome et géographe, directeur de recherche à l'IRD et professeur associé à Supagro Montpellier. Il participe à des recherches pluridisciplinaires sur la gestion de l'eau dans plusieurs pays du Sud et en Europe méditerranéenne. Il a participé à la conception du Musée des civilisations de l’eau de Marrakech en tant qu’expert scientifique.

Abderrazzak Benchaâbane

Abderrazzak Benchaâbane est docteur d'État en écologie végétale. Ethnobotaniste, photographe, jardinier, parfumeur et voyageur, il publie depuis 1985 ouvrages autours du jardin et du parfum. benchaabane.com

Pau Cata

Pau Cata est chercheur, porteur de projet et curateur. Ses projets se focalisent sur la mobilité des artistes et les programmes de résidence d’artistes. Il a fondé en 2009 CeRCCa et il est co-coordinateur de NACMM - North Africa Cultural Mobility Map/ Platform HARAKAT et du programme KIBRIT. cercca.com platformharakat.com

Amado Alfadni

Amado Alfadni est artiste Égypto-Soudanais. Son travail interroge la relation entre l’inclu et l’exclu et ouvre un dialogue sur les questions de l’identité et du politique. Travaillant avec des événements historiques oubliés et les politiques étatiques actuelles, il questionne les dynamiques du pouvoir entre l’individuel et l'autorité. amadoalfadni.com

Carlos Perez Marin

Carlos Perez Marin est architecte. En 2013 il crée Marsad Drâa, un observatoire sur le désert du Maroc, son patrimoine, son architecture, et ses transformations urbaines et environnementales. Depuis 2015 il co-organise Caravane Tighmert, un laboratoire de création contemporaine pour les cultures des oasis. carlosperezmarin.com projectqafila.weebly.com

Quentin Wilbaux

Quentin Wilbaux est professeur et architecte. Il est spécialisé dans la réhabilitation de maisons traditionnelles de la médina de Marrakech. Il travaille en association sur différents projets en Belgique, orientés pour la plupart vers la rénovation urbaine, la construction économe en énergie, et les éco-quartiers.

les artistes

Oli Bonzanigo

Oli Bonzanigo (Milan, 1989) est une artiste dont la recherche se focalise sur l’origine et la mobilité des matières premières et leurs influences sur les dynamiques entre civilisations. Bonzanigo cherche les liens entre le temps et le devenir, entre la suspension et l’évolution, l’espace entre les gens, le croisement entre les cultures, l’intersection entre les données, le développement des langages, des sons, et l’écho des voix.

olibonzanigo.tumblr.com

M’Barek Bouhchichi

M’Barek Bouhchichi (Akka, 1975) vit et travaille à Tahanaout, où il enseigne. A travers plusieurs media, Bouhchichi développe un travail autour d’une tentative de parole basée sur l’exploration des limites entre notre discours intérieur et ses prolongements vers l’extérieur, vers l’actuel, vers autrui. Il place ses œuvres à la croisée de l'esthétique et du social, en explorant des champs d'associations comme possibilités de ré-écriture de soi.

Jérôme Giller

Jérôme Giller (Dijon, 1973) mène une réflexion artistique sur les territorialités urbaines et péri-urbaines qui s’élabore en utilisant la marche à pied comme méthode de création artistique et outil d’expérimentation physique des territoires. Les archives qu’il crée à la suite de ses expérimentations permettent de dresser l’inventaire iconographique des formes des territoires parcourus.

jeromegiller.net

Abdellah Hassak

Abdellah Hassak (Casablanca, 1984) est artiste sonore et des nouveaux média. Son travail se focalise sur l’utilisation des technologies digitales et du codage IT pour la transformation et l’interactivité du son. Son processus de création est nourrit par plusieurs recherches, notamment autours de l’archive, du paysage sonore des villes en mutation sociales et culturelles.

ahassak.wordpress.com

Shayma Nader

Shayma Nader (Ramallah, 1991) est artiste intéressée par la composition de récits croisés qui invoquent l’expérience d’un paysage. En traçant les développements historiques des connaissances, émotions et significations autour d’un site spécifique, sa recherche interroge la mémoire et son utilisation pour créer des espaces.

Heidi Vogels

Heidi Vogels (Eindhoven, 1978) est artiste, réalisatrice et organisatrice. Dans sa pratique artistique elle utilise surtout la photographie et le film pour redéfinir la représentation du quotidien. A partir de bases conceptuelles solides, son travail prend la forme d’un récit stratifié qui change selon les contextes et les publics. Vogels travaille sur son film documentaire GARDENOFFEZ et développe une recherche sur le jardin en tant que concept productif.

heidivogels.nl
Photo de Laila Hida

Qanat est organisée par Francesca Masoero et Laila Hida et fait partie de Kibrit, un programme collaboratif de recherche et production, dédié aux pratiques artistiques et curatoriales contemporaines engagées dans des réflexions sur les processus de ré-activation de la mémoire collective et du patrimoine culturel.

Qanat est soutenu par South Med CV, programme cofinancé par l'union européenne dans le cadre du programme Med Culture, par Wallonie-Bruxelles International et par NOMAD et Casablanca Production.

Qanat graphisme: Maycec

développé par


tous les projets

Project Atelier Observatoire
DE QUELQUES EVENEMENTS SANS SIGNIFICATIONS

Collective Cinema / Neglected Cinema

Project Cercca
Platform HARAKAT
Beyond Qafila Thania
Project Le18
QANAT
Project Jiser
RÉSIDENCES DE CRÉATION BCN>ALG>TNS 2017
Project Maison
Valise pédagogique / Mallette pédagogique
Project Rhizome
We dreamt of utopia and we woke up screaming. ‘On Air’
Project Ramallah
mammarat

home
presentation
projets
research (soon)
contact

Les partenaires

LE 18
ATELIER DE L’OBSERVATOIRE
MAISON DE L’IMAGE
CERCCA
JISER
RHIZOME